Madeleine de Grandmaison

Député Européenne,
Vice Présidente du Conseil Régional de Martinique,
Présidente du Comité Martiniquais du Tourisme,
Présidente du Comité de Bassin de Martinique.

Accueil >

États Généraux en Martinique

États Généraux en Martinique

Imprimer ce billet
Recommander cet Article
le Jeudi 16 avril 2009
de madeleine

dscf0508

J’ai pris position sur la question dans le moment même où la décision politique, de tenir ces États généraux, était avancée par le gouvernement. J’avais alors relevé deux contradictions avec la proposition d’un large débat public sur des questions majeures d’avenir pour nos peuples aux Antilles, en Guyane et à la Réunion. Ces deux contradictions portent sur le climat de ce débat et sur sa durée.
Mes réticences demeurent sur les conditions d’opportunité et de sérénité dans lesquelles ce débat se présente.
Il est regrettable que nous n’ayons pas encore eu le temps collectivement d’un recul sur le mouvement social qui vient de secouer nos pays. Souvent l’action immédiate obscurcit le lent cheminement qui est le temps réel de l’action. On croit tout savoir sur le champ dans de violentes polémiques alors même que la pensée sociale a un temps de vie qui commande des allers et des retours et se développe sur des cycles économiques, sociaux et politiques, qui ont leur durée propre.
Boucler ces États Généraux en l’espace d’un mois, lorsque le but affiché est d’obtenir la plus large participation et la discussion la plus approfondie, n’est pas un cadre réaliste, ni pour laisser le temps de parole nécessaire ni pour conduire cette parole vers davantage de clarté, de responsabilité d’elle-même.
Mais enfin, je ne pratiquerai pas la politique de la chaise vide. Mon engagement de longue date, l’expérience que j’ai acquise dans la connaissance de nombreux dossiers me porteront bien au contraire à apporter mes idées aux débats en cours, en cohérence avec les propositions qui sont déjà sur la table dans le cadre de l’Agenda 21 et du SMDE (Schéma Martiniquais du Développement Économique), dans l’optique d’un développement durable de la Martinique.

Boucler ces États Généraux en l’espace d’un mois, lorsque le but affiché est d’obtenir la plus large participation et la discussion la plus approfondie, n’est pas un cadre réaliste, ni pour laisser le temps de parole nécessaire ni pour conduire cette parole vers davantage de clarté, de responsabilité d’elle-même.

Vos réactions à "

États Généraux en Martinique

"
  1. belisaire stephane dit :

    quelle sera l evolution de la surete et securite en martinique.
    qui en aura la charge et le controle ?
    sachant que la plus part des entreprise de securite ne respecte pas les reglementation en vigueur
    quelle role puis je jouer pour aider a l evolution de mon pays.
    mr belisaire
    cadre technique surete et securite

  2. bonne reflexion,a bientot…..

    serait il possible de vous rencontrez
    pour le projet de la maison de la martinique a santiago de cuba au festival del caribe au mois de juillet 3/9 prochain
    merci …

Réagir à "

États Généraux en Martinique

"