Madeleine de Grandmaison

Député Européenne,
Vice Présidente du Conseil Régional de Martinique,
Présidente du Comité Martiniquais du Tourisme,
Présidente du Comité de Bassin de Martinique.

Accueil >

FEMMES ET HOMMES DE LA MARTINIQUE ,

FEMMES ET HOMMES DE LA MARTINIQUE ,

Imprimer ce billet
Recommander cet Article
le Vendredi 22 janvier 2010
de madeleine

Nous avons un pays à construire, personne ne peut le faire à notre place.
Comme pour une maison, la construction d’un pays nécessite matériaux et outils. Il s’agit en l’occurrence de volonté, de dispositions législatives, de règlementations et règles administratives, car un Pays, c’est aussi une société.
C’est le moment d’affirmer notre volonté, en faisant ce premier pas, de nous mettre ensemble dans une Collectivité Unique, fonctionnelle et efficace, pour résoudre ce qui peut l’être avec l’article 73 que la Martinique dans sa grande majorité a choisi pour le moment.

Le président de la république, vous l’avez entendu, a dans l’esprit que les Outremers (12 pays) disposent et disposeront de statuts différenciés, adaptés à leur géographie, à leur histoire respective.

Notre tour INÉLUCTABLEMENT viendra. Il n’y a pas d’arrêt définitif  dans la marche de l’histoire des peuples.
Le 24 janvier, nous sommes appelés à dire si nous voulons réunir le Conseil Général et le Conseil Régional en une collectivité unique, toutes leurs compétences ajoutées, et régie par l’article 73 de la constitution.

Une Collectivité Unique, serait déjà pour nous une grande simplification ; c’est la revendication de la Gauche depuis 1982 et de Césaire depuis 1967. Successivement, les présidents Mitterrand, Chirac et maintenant Sarkozy, nous l’ont proposée. La Collectivité Unique correspond à ce que nous avons de particulier par rapport à l’ensemble français :
Une région en France, c’est plusieurs départements unis. La France compte plus de 110 départements réunis en 22 régions.
Ici à la Martinique, nous ne sommes qu’un département !
Chacun de Vous a des inquiétudes quant à cette Collectivité Unique, c’est légitime :
-    Aurons nous assez de ressources ? OUI
-    Garderons toutes les compétences déjà acquises ? OUI
-    Les élus seront-ils en nombre suffisant ? OUI
-    Seront-ils capables ? OUI ? je le crois.

La Martinique tout au long de son histoire et encore aujourd’hui a fourni  des femmes et des hommes de grandes valeurs, certain  font partie des trésor de l’humanité et  sont notre fierté.

Mandela a pu, Obama a pu, et nous pourrons.

N’attendez pas que nous soit appliqué une réforme faite pour la France métropolitaine car « on ne réussit rien quand on a la géographie contre soi ».

Comment allons nous contraindre le gouvernement français à se réunir en congrès pour éviter la constitution dans les six ans à venir pour nous donner ce que nous aurons échafauder dans notre tête. Troisième voie ou autres.
Soyons constructifs et réaliste.

Le 24 janvier disons OUI  à  la  Collectivité Unique.

En mars, Elisons notre Conseil régional de transition et pendant deux ans ensemble, élus, forces politiques, forces civiles, syndicats et citoyens, préparons cette Collectivité Unique dans sa composition, son fonctionnement, pour la mise en œuvre d’un PLAN-PROJET  pour la Martinique, respectant et répondant à nos préoccupations :

D’emplois, de vie chère, de relance de notre économie, de l’éducation de nos Jeunes, de l’aménagement de notre territoire …, réduisant ainsi notre angoisse de ce que sera demain pour nos enfants.
L’objectif en vaut la peine.

Le /Alliance, prendra toute sa part de responsabilité.
Pour le moment, le monde, la France entière nous regardent et nous jugent.

Ayons confiance en nous-mêmes.
Et le 24 janvier faisons notre premier pas .

Disons OUI à la Collectivité Unique

Réagir à "

FEMMES ET HOMMES DE LA MARTINIQUE ,

"