Madeleine de Grandmaison

Député Européenne,
Vice Présidente du Conseil Régional de Martinique,
Présidente du Comité Martiniquais du Tourisme,
Présidente du Comité de Bassin de Martinique.

Accueil >

Lettre aux martiniquais

Lettre aux martiniquais

Imprimer ce billet
Recommander cet Article
le Jeudi 18 mars 2010
de madeleine

Lettre aux Martiniquais

Je rentrerai à la maison en toute vigilance

Merci de vos suffrages exprimés en ma faveur depuis 38 ans dont 27,  au titre des Elections Régionales.

Merci singulièrement aux 8.875 votants qui, le 14 mars 2010 ont accordé leur confiance à la liste. :

Alliance pour développer la Martinique

Que j’ai conduite sous le patronage du Rassemblement Démocratique pour la Martinique .

Dans la conjoncture actuelle de violence sur les valeurs morales, sociales et humaines, votre choix,  porté sur moi prend tout son sens : confiance, foi dans la parité, une parité globale ne laissant pour compte aucune facette du possible. Merci !

En allant à l’essentiel, je m’aperçois que j’ai servi la Martinique de l’Education , la Martinique du Travail, la Martinique des Associations, la Martinique de la Politique au sens le plus noble du terme, et ce, avec le même enthousiasme, le même bonheur. Ma famille m’a portée durant cette longue traversée, je ne la remercierai jamais assez.

Le 22 mars, je rentrerai à la maison  sans amertume, en toute vigilance, sachant que j’ai mené un combat juste et ai donné à chaque famille martiniquaise l’image du possible.
Hommage  à mes parents
Heureuses retrouvailles avec mes enfants grands et petits, mon mari, support indéfectible, mes amis, mon jardin secret.

La Martinique, dans la confusion, est à la croisée des chemins, sans guide et sans boussole. Cette confusion me vaut une halte forcée, temps de la réflexion, temps d’un bilan d’étape ; mais, je resterai mobilisée,  la Martinique pourra compter sur moi, tant que j’aurai de la force. « Car il n’est point vrai que l’œuvre de l’homme est finie ». La Martinique est mon pays, ma famille, avec tout ce qu’elle peut exiger de tolérance, de compassion et de courage, pour aussi tant de joie reçue.

Nous sommes tous et chacun responsables du lendemain de notre Martinique.

Femmes de Martinique, mes sœurs, gardons à l’esprit la parole d’ Aimé Césaire aux filles du pensionnat colonial en juillet 1945 : « Nous sommes passibles de la même justice qu’au tribunal du monde, nous sommes redevables des mêmes responsabilités, et que dans la grande embauche de l’œuvre universelle, nous sommes bénéficiaires des mêmes qualifications. Eh bien, Mesdemoiselles, c’est pour tout cela, que j’ai accepté de prendre la parole devant vous, pour vous dire une chose infiniment plus grave, une chose qu’il vous appartient, à vous plus qu’à toutes autres d’entendre, que nous avons sur les bras une civilisation à refaire »

J’ajoute :

Un pays à construire

Dimanche 21 mars dans la belle lumière annonciatrice d’avril, le temps de convergence,
ne faussez pas le jeu.
Du Nord au Sud, votez pour la droiture, la rigueur, l’idéologie clairement assumée, protégez la démocratie.

Votez la liste Patriotes et sympathisants
qui a tout mon soutien.

Madeleine de Grandmaison
Tête de liste R.D.M
du 14 mars 2010

Réagir à "

Lettre aux martiniquais

"