Madeleine de Grandmaison

Député Européenne,
Vice Présidente du Conseil Régional de Martinique,
Présidente du Comité Martiniquais du Tourisme,
Présidente du Comité de Bassin de Martinique.

Accueil >

Penchard appelle à un « électrochoc » pour développer le tourisme Outre-mer

Penchard appelle à un « électrochoc » pour développer le tourisme Outre-mer

Imprimer ce billet
Recommander cet Article
le Mardi 29 septembre 2009
de madeleine

PARIS, 24 sept 2009 (AFP) -

La secrétaire d’Etat à l’outre-mer, Marie-Luce Penchard, a appelé à un « électrochoc » pour que « le puisse enfin se développer outre-mer ».
Visitant les stands ultramarins du salon du tourisme Top Resa, à la porte de Versailles, Mme Penchard, elle-même Guadeloupéenne, a affirmé qu’elle « compte s’impliquer fortement à côté des collectivités pour qu’il y ait un électrochoc et qu’enfin le tourisme puisse se développer en Outre-mer ».

La secrétaire d’Etat a fait état de « chiffres préoccupants » aux Antilles, alors que la filière tourisme emploie 6.000 personnes en Guadeloupe, et 10.000 en Martinique. Selon elle, « il faut pouvoir relancer cette activité, mais ça passera par le fait qu’on sera en capacité de restaurer la confiance, des investisseurs, des clients, des opérateurs ».

Mme Penchard a souhaité « une prise de conscience de (ses) compatriotes antillais,martiniquais, guadeloupéens qu’on ne peut pas développer ces territoires sans le tourisme », soulignant que « le tourisme peut être aussi un vecteur de promotion sociale ». Cela passe, selon elle, par l’accession de « beaucoup plus d’ultramarins à des responsabilités managériales dans les hôtels, cela donnera une autre visibilité, un autre regard du tourisme ».

La secrétaire d’Etat a ajouté qu’ »à court terme, l’Etat prendra toute sa place » dans une nouvelle campagne de communication pour relancer les destinations antillaises. « A moyen terme », elle entend aussi « s’attaquer aux problèmes structurels »: »équipements hôteliers », avec les 141 millions par an de défiscalisation prévus par la loi de
économique des outre-mer (LODEOM), « accueil, formation, desserte ».
Elle a appelé l’ensemble des collectivités d’Outre-mer à suivre l’exemple de la Réunion, où « un plan de restructuration a été mis en place avec un partenariat exemplaire entre l’Etat, la région, le département ».

Réagir à "

Penchard appelle à un « électrochoc » pour développer le tourisme Outre-mer

"