Madeleine de Grandmaison

Député Européenne,
Vice Présidente du Conseil Régional de Martinique,
Présidente du Comité Martiniquais du Tourisme,
Présidente du Comité de Bassin de Martinique.

Accueil >

faire face au problème de la rareté de la ressource en eau et de la sécheresse dans l’Union européenne

faire face au problème de la rareté de la ressource en eau et de la sécheresse dans l’Union européenne

Imprimer ce billet
Recommander cet Article
le Samedi 4 avril 2009
de madeleine

Amendements au rapport: »faire face au problème de la rareté de la ressource en eau et de la sécheresse dans l’ » déposés par Madeleine Jouye de Grandmaison

Amendement 0 (nouveau)
Note que la présente communication de la Commission européenne ne remonte pas aux causes de cette rareté; et que, bien qu’elle propose d’excellentes mesures palliatives à la rareté de la ressource en eau et à la sécheresse dans l’Union européenne, elle ne permet pas de contrer durablement le problème de la raréfaction de la ressource en eau.

Amendement 3 bis (nouveau)
Insiste sur le fait que l’eau demeure avant tout un bien et un patrimoine commun à l’humanité, et qu’un rehaussement de la valeur monétaire de l’eau, même fondé sur des analyses économiques, ne peut ni être la mesure centrale du principe de l’«utilisateur-payeur» ni constituer une solution durable au problème de la raréfaction de la ressource en eau et de la sécheresse. L’application d’une telle proposition de rehaussement du prix de l’eau ne prendrait par ailleurs pas compte les objectifs du millénaire: l’accès de l’eau potable pour tous, et la réduction de la pauvreté.

Amendement 3 ter (nouveau)
insiste sur le fait que les pollutions de toute origine contribuent à la rareté de l’eau, d’où la nécessité urgente d’implémenter, sur l’ensemble du territoire européen, un système de contrôle stricte et performant quant à l’usage des polluants, notamment des pesticides et autres polluants industriels.

Amendement 3 quarter (nouveau)
invite la Commission et les Etats-membres à intégrer le fait que la déforestation et l’urbanisation agressive concourent grandement à la raréfaction de la ressource en eau

Amendement 3 quinquies (nouveau)
note que la présente communication n’aborde pas le problème que constitue la non-épuration des eaux usagées dans de nombreuses régions.

Amendement 3 sexies (nouveau):
insiste sur la nécessité de mettre en place, sur l’ensemble du territoire européen, une gestion intégrée de la ressource en eau sur un bassin hydrographique, prenant en compte une répartition équilibrée de la ressource entre différents usages.

Amendement 3 septies (nouveau):
invite à ne pas perdre de vue que les eaux souterraines doivent être protégées, condition pour qu’elles participent à une gestion globale de la ressource (en eau).

Amendement 4 octies (nouveau):
plaide pour un soutien à tout dispositif rationnel (dans de bonnes conditions sanitaires) permettant la collecte des eaux de pluie.

Réagir à "

faire face au problème de la rareté de la ressource en eau et de la sécheresse dans l’Union européenne

"